NSB Logo

Allan Rock - Français

Ambassadeur du Canada aupr

Allan Rock, C.R. possède une vaste expérience de juriste, d’homme d’état et de diplomate.

Ottawa, Ontario, Canada

Presentations

Summary Profile

Allan Rock, C.R. possède une vaste expérience de juriste, d’homme d’état et de diplomate. Pendant ses 20 années de pratique du droit à Toronto, il a exercé sa profession dans plusieurs types de litiges et il a fréquemment plaidé devant des tribunaux de différents niveaux et de diverses juridictions. Il était communément perçu comme un des plus grands avocats au pays.

En 1988, il a été reçu au sein de l’American College of Trial Lawyers. Il a assumé la responsabilité de la section des litiges des sessions de formation du Barreau de l’Ontario, pour lesquelles a enseigné pendant 15 ans. Il a également contribué à la régie de sa profession et a été bâtonnier du Barreau de l’Ontario. Allan Rock a été élu une première fois au Parlement du Canada en 1993 pour représenter une circonscription de la région de Toronto. Au cours de ses 10 années au Parlement, il a assumé la responsabilité de plusieurs portefeuilles importants au sein du Cabinet du Premier ministre Jean Chrétien. De 1993 à 1997, il a été ministre de la Justice et procureur général du Canada. À ce titre, il a renforcé le système de justice pénale, mis en vigueur un contrôle plus strict sur les armes à feu, s’est attaqué aux crimes haineux, a étendu les droits de la personne au Canada et a adopté plusieurs mesures visant la réduction de la violence contre les femmes.

De 1997 à 2002, Allan Rock a été ministre de la Santé du Canada. Il a travaillé avec ses partenaires provinciaux pour moderniser le régime public d’assurance maladie afin d’améliorer l’accès aux soins et la qualité du service. Il a accru le financement fédéral destiné à diminuer les listes  d’attente dans les hôpitaux et à renouveler les installations médicales. Il a contribué à la réduction de l’usage du tabac par des mesures draconiennes, et a encouragé une politique axée sur la promotion de la santé. Il a priorités les interventions précoces en faveur des enfants à risque. Il a présenté une loi pour créer les Instituts de recherche en santé du Canada et a plus que doublé l’investissement annuel du gouvernement fédéral dans la recherche en santé.

De janvier 2002 a décembre 2003, Allan Rock a été ministre de l’Industrie et ministre des Infrastructures et a assumé d’importantes responsabilités en matière de croissance et de développement économique du Canada. Pendant son mandat, le Canada a adopté une nouvelle stratégie nationale d’innovation, visant à accroître la productivité et à soutenir la croissance économique au cours de la décennie. Dans le cadre d’un effort national pour augmenter la compétitivité du Canada, le gouvernement Chrétien a effectué d’importants investissements; et à titre de ministre responsable des infrastructures, Allan Rock a travaillé avec ses partenaires provinciaux et municipaux à choisir des projets d’infrastructures clés dans l’ensemble du pays.

Le 12 décembre 2003, Allan Rock a été nommé ambassadeur du Canada auprès des Nations Unies par le Premier ministre Paul Martin. À ce titre, il a dirigé les efforts canadiens à l’ONU pour faire adopter, par les leaders mondiaux dans le cadre de leur Sommet de 2005, le principe, inspiré par le Canada, de responsabilité dans la protection des populations contre le génocide, le nettoyage ethnique, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Il a priorité les questions de droits de l’homme dans les pays en voie de développement, spécialement en Afrique. Il a dirigé une coalition de personnes partageant le même point de vue pour mettre fin au conflit dans le Nord de l’Ouganda. Il a présidé un groupe de travail sur Haïti. Il a pris part à la négociation sur l’accord de paix au Darfour à Abuja. Il était un des membres-fondateurs du Security Council Report, une publication novatrice qui présentait des informations et des commentaires sur les travaux du Conseil de sécurité.

En juillet 2006, Allan Rock a repris la pratique du droit en Ontario, se joignant au cabinet Sutts Strosberg qui a des bureaux à Windsor et à Toronto. Il consacre sa pratique à toutes les formes de litiges, en particulier sur les recours collectifs, les différends corporatifs et commerciaux et les enjeux de droit public. Il peut également servir en tant que médiateur ou arbitre. Il demeure impliqué sur la scène internationale et dans les travaux de l’ONU, à titre de conseiller spécial sur le Sri Lanka à propos des enfants et des conflits armés, ainsi qu’à titre de président du Conseil du Trust Fund pour les enfants touchés par la guerre dans le Nord de l’Ouganda. Il est aussi membre du Groupe international de consultation du Security Council Report. Allan Rock est né le 30 août 1947 et il est marié à Deborah Hanscom. Ils ont quatre enfants.